Christine Kristof-Lardet

Après avoir été accompagnatrice de voyage aux quatre coins de la planète, Christine Kristof-Lardet décide de se mettre à son service en devenant éco-journaliste, et d’explorer tout particulièrement la zone d’intersection entre écologie et spiritualité.

Membre de l’Association des Journalistes pour la Nature et l’Ecologie (JNE), elle est co-fondatrice du Réseau des Ecosites Sacrés, qui propose de relier des lieux et communauté de traditions spirituelles différentes autour de la question écologique. Elle est également co-fondatrice du mouvement Chrétiens Unis pour la Terre, qui sensibilise et rassemble les chrétiens autour de la sauvegarde de la création.

Elle a coordonné l’ouvrage collectif Ecologie et Spiritualité – la rencontre (Yves Michel 2004). Elle est aujourd’hui rédactrice en chef de la revue Présence, éditée par le Forum104, un important espace de rencontre interculturel et interspirituel à Paris.

Article(s) de cet auteur

2 sep 2016

Art martial novateur fondé par Aoki Sensei, le shintaïdo appelle à entrer dans l’espace sacré de la vie et à incarner au quotidien le souffle du cosmos. Par sa manière d’allier liberté d’esprit et sens de la discipline, il constitue un outil puissant de transformation de soi et du monde. Une voie de reliance à une force plus grande que soi pour apprendre à rester debout dans la tempête.

26 aoû 2016

Construire le monde nouveau que nous souhaitons voir advenir suppose d’entrer dans de nouveaux modes de fonctionnement et de coopération. Parmi les diverses propositions qui émergent aujourd'hui, l’« Université du Nous » (UDN) nous invite à explorer des pistes novatrices pour réapprendre à vivre et à faire ensemble en harmonie.

26 aoû 2016

Conjuguant ses multiples talents et expériences pour répondre à une exigence vitale d’engagement et de progression personnelle, Laurent van Ditzhuyzen a ouvert un espace d’expérimentation et d’apprentissage des possibles «vivre et faire ensemble». Il a cofondé avec d’autres personnes motivées, dont Lydia Pizzoglio sa compagne, l’Université du Nous.

31 mai 2013

L’expérience de la forêt peut être vécue comme une expérience « religieuse », au sens où elle permet de se relier à la nature, à soi-même et à ce qui nous dépasse. Plongée dans les entrailles d’un monde à la jonction du visible et de l’invisible, du conscient et de l’inconscient.