blog-notes

24 jan 2016

Ettore Scola est décédé le 19 janvier à 84 ans. Son œuvre cinématographique est celle d’un portraitiste mordant et nostalgique de l’Italie d’après-guerre, une société de plus en désenchantée à l'image de la gauche politique. Petit retour à travers l’un de ses films les plus admirables et touchants : Nous nous sommes tant aimés.

9 jan 2016

Aussi beau soit-il, un nouvel imaginaire écologique ne prend sa signification plénière que s’il devient praxis. Cela suppose non seulement une éthique et des écogestes au quotidien, mais une véritable métamorphose spirituelle liée à une ascèse – au sens du mot grec askèsis, qui veut dire exercice. Sans une métanoia, l’écologie extérieure – toute nécessaire qu’elle soit – risque de n’être guère plus qu’un verdissement de surface.

23 déc 2015

Le biologiste et philosophe Jean-Marie Pelt s’en est donc allé de l’autre côté du miroir. Lors de la COP 21, je l’avais contacté par téléphone à l’hôpital où il avait été hospitalisé pour être soigné d’une fort douloureuse inflammation. Malgré cette énième épreuve physique, il avait accepté une brève interview par téléphone pour L’Hebdo.

20 déc 2015

« La perception de ce dont nous sommes capables est liée à notre sens de qui nous sommes », déclare l’écopsychologue Joanna Macy. Pour effectuer le changement de paradigme nécessaire à la transition écologique, il convient de changer notre regard. Non seulement sur la nature, mais aussi sur l’être humain et sa place dans la Création.

29 nov 2015

Quelle est l’origine de notre relation déséquilibrée à la nature ? Pourquoi l’être humain, malgré tout son génie créatif, se comporte-t-il de manière si destructrice ? Une espèce qui s’obstine à dégrader le milieu naturel dont elle a besoin pour vivre dans la quête de chimères matérialistes et dans le déni de ce qu’elle fait, n’est-elle pas malade ?

22 nov 2015

Einstein disait qu'il est des problèmes qu'on ne peut résoudre sur le plan de conscience où ils ont été créés. C'est en particulier le cas de la crise écologique et climatique. Pour en sortir, tout nécessaire qu'elle soit, l'écologie extérieure à coup de normes internationales et de technologies ne suffira pas. Une métanoïa personnelle et collective est nécessaire.

Pages