25 mar 2016

Ineffables gestes, de Mélanie Challe

Michel Maxime Egger, le 25.03.2016

Autodidacte, Mélanie Challe cultive le goût de l’expérimentation et reste attachée au décloisonnement des pratiques, soutenant la richesse de ses propos. Jouant sur le décalage, ses images évoquent toujours le regard curieux et bienveillant qu’elle porte sur le monde, de même que l’implication presque intime dont elle enveloppe chacun de ses sujets.

Des rendez-vous de vie, d’introspection où la danse du souffle offre un regard sur la question de vide et de plein. Les traces d’encre noire, les linéaments de branches, les reflets de lumière sont des allégories à la vie perdant parfois tout de leur caractère réaliste pour apparaître comme des motifs tracés au hasard.

Une intuition spontanée.

Une sourde révolte intérieure.

Communiquer l’indicible.

Elle nourrit la vie.